LA RÉVOLUTION OU RIEN

Alice Néo, 24 ans, femme libre. Adepte des solutions Natures, expéditives et Low-Tech. Montréal-Paris en 72 heures. Puis Ambassadrice LaTechniqueDuPapillon.com sur les réseaux. Point distinctif : 0 corporate, se moque de l’image qu’elle donne d’elle, dont elle joue comme elle le veut. « Je ne cherche jamais à convaincre qui que ce soit. J’essaye de dire le Vrai Nom des Choses », assure-t-elle. Alice ne sait dire que des choses exactes, quand elle ne sait pas, elle le dit aussi. Se présenter ne l’intéresse pas davantage : ce qui l’intéresse c’est qu’on réfléchisse aux faits qu’elle indique – afin d’agir.

Ici, elle raconte ses histoires et témoigne de ce qu’elle voit tous les jours sur latechniquedupapillon.com. Dans le respect de la vie privée, – et de la vie tout court -, des personnes considérées ; papillon, papillon…

Toi, tu mens

Quand tu dis : je suis crevé, claqué, épuisé, tu mens. Peu de gens le savent, mais épuiser un corps humain, c’est très difficile et ça demande des semaines et des semaines. Ton corps descend de celui d’un homme né il y a 2 millions d’années. Crois-moi, ta machinerie a eu tout le temps qu’il fallait pour être parfaite, extrêmement robuste aussi – vois par comparaison les voitures, entre les débuts et maintenant… en un siècle seulement.

Porcelaine, Patachou & Pastille
4 mois, Nov. 2020, 0 stress depuis le 1e jour

Tu dois dire : on m’épuise, me claque, on me crève. Oui, le petit chef harceleur, les mille procédures, le conjoint dingo, la foule et les contrôles partout, les nouvelles pourries de tous les côtés, ça, ça peut t’effondrer pour de vrai en moins de 48 heures… Alors, c’est quoi la solution pratique? LaTechniqueDuPapillon.com, en 3 minutes/J, pas plus pour commencer.

Ne crois rien ni personne. Essaie. En 3 minutes. Maintenant. On en reparle ensuite de ce petit exercice ailé. C’est Révolutionnaire + gratuit + anonyme + 100% efficace immédiatement : que demande le Peuple ? Alors n’oublie pas de faire passer aux voisins… Des gens en souffrance, c’est par millions qu’on les compte. Et toi, tu sais maintenant.

_____

Aux journalistes,

Je vous ai fabriqué un petit Communiqué de Presse à la Norme ISO 690, réajustée. Il a été établi à J+7 : cliquez sur : Communiqué de Presse.

Pour des Journalistes Professionnels Spécialisés, le mieux c’est quand même de lire Ceci et Cela – Ce n’est plus de la Punch Line, c’est de l’exposé linéaire, articulé & transparent à destination d’un public soucieux de précision, d’exactitude, et de compréhension fouillée. Et pluf, cf. https://www.facebook.com/bullet.point.121 afin de boucler l’information sur le réel, La Carte & Le Territoire : pourquoi ne pas en discuter directement avec les gens qui en parlent ?

Vous pouvez aussi faire vous-mêmes l’expérience de La Technique du Papillon V#1. Pour obtenir la manifestation concrète du sujet qui nous occupe ici. C’est le meilleur moyen de toucher au but. En 3 minutes top chrono.

Le Réel est rationnel, ce sont nos cervelles qui sont fourrées d’a priori.

À ceux qui auront l’idée reçue persistante qu’une dimension «psychologisante », – méthode Coué, quoi -, serait déterminante dans les résultats avérés de La Technique du Papillon, – sans reconsidérer la suggestion d’en réaliser l’expérience personnelle, qui a été faite 87 mots plus haut (j’ai compté) afin d’anéantir cette hypothèse -, je les renvois à une autre expérience, celle de Guantanamo, Cuba, opérée par la CIA – qu’il aurait vraiment fallu expliquer au public avec la précision requise, voyez-vous…. Cf. la Découverte, en toute fin de page. Si besoin, je peux vous en transférer les détails militarisés, qui n’ont rien de romantiques. Ils permettent simplement de comprendre, – en miroir et par le négatif affreux -, que, ooh oui, à très bien s’occuper de ses systèmes végétatifs, on obtient assurément et sans délai un état de santé et d’humeur proches de la perfection – qui n’a rien d’une illusion.

_____

Quinze jours après

Voilà, voilà… faisons une petite pause papillon après 15 jours. C’est encore le kick off, les tous débuts, mais 1. Le Papillon, ça marche à tous les coups : ça, c’est le point fondamental, 2. On est déjà très loin des pathologies simplement de confort (sommeil, stress, etc.) ou psychosomatiques : on a directement des cas lourds résolus ou en cours de résolution après 10 jours seulement – et en fait, on ne peut même pas tout montrer ou dire des retours d’expériences qui nous sont communiqués… 3. La Technique du Papillon est déjà diffusée très, très au-delà de la France, alors que le site n’est que français (mais on va améliorer ça bientôt). Révolution !

Mon amour, clique sur les images pour bien voir, c’est bien mieux pour tes beaux yeux,

Témoignages Facebook, Whatsapp, Messenger. Pathologies lourdes.
La Technique du Papillon, Diffusion Pays, période du 17 Nov-1er Dec 2020
Témoignages Facebook, WhatApps, Messenger, Pathologies psychosomatiques, ou gain Santé.

Aller, je fête ça ce soir à l’ancienne et tout en finesse : le Mojito aura pris cher avant minuit.

(consommer avec modération & patati patata)

_____

Le cas Lacombe

Aller, j’en mets un là, un seul, sinon la page va déborder en 48 heures. Mais celui-là est tout mignon, simple et (santé) compliqué à la fois. On on y trouve de tout ma chérie, ce qui le rend très intéressant. J’ai chopé Christophe par hasard sur Facebook. Il annonçait arrêter de fumer. Je lui ai parlé du Papillon – ça calme bien, tout. Et là, pluf, j’ai découvert qu’il était déjà passé en mode Papillon. Alors on a parlé comme des amis sur la place publique virtuelle. Quand tu vois quelles étaient ses difficultés et comment il les a résolu en une grosse semaine, pour rien en plus, le seul mot qui vient est : révolution. Non ?

Et puis vient la question : combien sont-ils comme lui ou elle ? Des centaines de milliers en France, des dizaines de millions dans le monde : ce cas, c’est juste la banalité de la souffrance irrésolue. Révolution ! Généralisation !!

Clique pour voir les malheurs résolus de Christophe.

_____

L’Union Européenne

Savais-tu ma chérie que l’U-E, c’était un pays ? La plateforme de gestion du site Papillon l’identifie comme tel figure-toi. Je n’en sais pas plus, ce qui me va très bien. Bref, aujourd’hui 10 décembre 2020, 17 citoyens de cette exclave territoriale ont téléchargé le Mode d’Emploi de la Technique du Papillon. Sont-ce des fonctionnaires ou des responsables politiques ?, impossible de savoir qui est donc ce groupe de gens mystérieux qui a battu d’un coup d’un seul la Tunisie. Est-ce que le Brexit les empêche de dormir ? Ont-ils des préoccupations de politique de Santé Publique ?, Mystère. On verra bien. La chose qui est assurément assurée d’ici là : pour pas très cher, on va maintenant bien dormir à l’U-E – eh, ooh, je n’ai rien dit là… je suis juste 100% factuelle, pour ne rien changer :-). Le Papillon surpasse tous les somnifères en étant 100% naturel. Révolution !

_____

OoH my God !

J’ai reparlé à Andrea sur Facebook aujourd’hui. Elle est un peu Italienne, un peu française ; un papillon de Venise toujours entre deux langues. Elle est survenue comme un charme. Andrea est très fine, sympathique aussi ; c’est sûr, il y a plein de gentils neurones au mm2 chez elle,

Et je crois bien aussi qu’elle fait la fofolle de tout son corps, absolument tout. Ce n’est pas moi qui le pense, c’est le détail de son profil qui le dit – et je n’en pense rien, tu vois, ça la regarde. Hum…la discussion va glisser. Ca a déjà commencé. On va se retrouver à parler de l’effet de La Technique du Papillon sur les sensations du corps pendant l’amour.

Ooh my god!, comment vais-je faire ? Les sensations sont beaucoup plus fortes, intenses très vite aussi. De base, la technique booste tous les systèmes nerveux. Si ensuite ta vie parle d’amour et de sexe, l’expérience que tu en as connue change très fort – même en solitaire. Tout ça, tu vois, – oui, oui, oui, les sensations, ne sois pas lourd stp -, ça passe beaucoup par la colonne vertébrale. Donc si ta colonne redevient souple, tout le reste passe direct en mode explosif. Un poignée de jours de pratique sérieuse suffisent.

Est-ce qu’Andrea voudra seulement parler du schéma en bleu qui explique ça physiologiquement? Am stram gram pluf pluf, qui sait ? C’est vendredi, on est à 50-50. Il ne faudrait pas que la discussion dégénère… elle est trop sympa, mais je suis là pour accompagner des gens, pas m’occuper de moi. Et les filles, les filles j’adore, partout ailleurs que dans mon lit, c’est tout. Ne m’en veux pas petite sœur, oh non, ne m’en veux pas, je te trouve un charme tellement fou. Dans une autre vie je te le promets, on rejouera Thelma & Louise. Là Andrea, mon heure est à la Révolution, ou rien. J’y peux rien.

_____

Quand tu n’as rien à ajouter,

_____

Denis-bouffe-la-balle

Denis Robert a écrit un mot sur LaTechniqueDuPapillon. Denis est un journaliste d’investigation. Et son texto est arrivé par mon chef qui m’a dit d’en faire un usage mesuré. Donc, ce sera vignette mignonnette : Charles est sympa, très ouvert, il parle à tout le monde. Vraiment tout. Jamais vu un truc pareil. Mais en même temps son schéma fonctionnel standard te donne l’envie de l’écouter, tu vois ? Comment se connaissent-ils, mystère et boule de gomme, c’est pas vraiment les mêmes ?… Denis Robert après investigation rapide, c’est un peu comme un bouffe-la-balle. Toujours une opération anti-affreux ouverte quelque part, largage de nuit au-delà des frontières ennemies, à 300 mètres d’altitude – ça m’évoque mon arrière-grand-père, qui au Canada a fait dans la First Special Service Force. Bref, Denis-bouffe-la-balle actuellement, entre un bon gros fight sur BlackRock et son règlement de comptes tendu avec Le Media, a quand même pris le temps de faire ce mot, juste exact. Qu’est-ce que j’en pense ? Merci. Et pourquoi ? Amabilité. Mais surtout parce que les gens qui disent ce qu’ils font et font ce qu’ils disent, ça se salue à raison de leur rareté. Salut Denis !

_____

Anti viral !

Je suis payée pour témoigner, alors je témoigne, sur Facebook qui plus est, cf. screenshot. Alors voilà, sur le 15-16 décembre 2020, j’ai eu à subir une attaque virale-bactérienne (impossible à dire) très violente vu les symptômes. C’était suite à la réception de postillons intempestifs pleine face… avec La Technique du Papillon®, mon système immunitaire a fonctionné à bloc ! Alors tout a été réglé en 48 heures. Tout. 48 heures. Et je ne saurais donc jamais ce que c’était exactement, Covid ou autre.

CLICK POUR LIRE MES MALHEURS

_____

Instagram remeleumeleu

J’ai vu mon chef, Charles, samedi matin. C’était le petit point de tous les quinze jours pour discuter trente minute avancement du Papillon. On s’était glissé dans un grand parc par son entrée secrète de Rueil-Malmaison, mais je n’en dis pas plus. C’est trop beau, on est toujours en confinement Covid, et là sur les pelouses, on roulait clairement sur la bordure… Mais mon boss aime bien l’espace et la verdure. Je lui avais amené une pochette avec des papiers partout, que j’ai ouverte en commençant de siroter mon Cacolac. Frais le matin dans le froid, c’est très bon ma chérie. Charles m’a dit que vu mon regard, je pouvais bien garder mes papiers. Zut ! Par contre, « Le souci Intagram, as-tu amené une solution ? ». Hum. Hum. Ca, c’était vraiment Le sujet que j’avais prévu d’aborder à la toute fin du meeting, quand on se dit au revoir. Style, « on s’en reparle la prochaine fois, whoaaa ah-ah ». C’est d’ailleurs ce que je lui ai dit après une gorgée de Cacolac, ça encourage. Ma précision l’a fait sourire, comme ça. Et oui, on ne peut pas gagner à tous les coups… Bref, j’ai dû avouer que je n’avais pas trop de plan, là, tout de suite, pour faire tomber la censure idiote d’Instagram (rappel de l’histoire, cf. plus bas).

Juste après, je l’ai joué au poker, « J’ai une idée ! Et si… », avant de me taire comme il fallait. «Oui ! Lance la version anglaise du Papillon, bonne idée. Fais le comme tu veux, à l’arrache. Très… très bonne idée, Alice! On en reparle quand c’est fait… ». Il a souri pour de vrai.

Fin de la réunion champêtre

Ca, vois-tu ma chérie, c’est ma grande ruse avec les gars pour des situations de ce genre. Quand je ne sais pas alors que je le devrais, je leur lance « J’ai une idée ! Et si… », avant de me glisser dans le silence d’un regard qui les interpelle. Une fois sur deux, ça ne loupe pas, c’est eux qui me la donne, l’idée ! Ce qui m’arrange et les satisfait, hey, puisque ça vient d’eux – tout est parfait, non ? Donc, oyez, oyez, www.latechniquedupapillon.com passe en Anglais bientôt. Et pour une raison que j’ignore, – c’est bien ce que j’ai cru entendre -, ça doit aussi me résoudre Instagram. Sinon, quoi ? Poker, ma chérie, Poker…parfois, le Monde tu le fais avancer comme tu peux. Le truc important, c’est qu’il avance.

Même si, après, tu racontes tout : que tout soit bien carré.

_____

Google vs Papilloooon

1er décembre 2020. Sur Google et la technique du papillon en • com, les nageurs ont été dépassés après 15 jours. 🙂. Tranquillement, presque spontanément : je ne fais que du papotage Facebook… Ca dit que tout plein de papillons ont compris l’intérêt tout seuls. Et… une autre chose sympathique qui parle dans ce même sens : selon les jours, 3 à 5 fois plus de gens viennent de tous les côtés sauf par… Facebook… on dirait bien qu’un nouveau papotage est en train de se généraliser gentiment on the web, que ça forwarde du Mode d’Emploi de partout – papillon, papillons…. ooh, on est encore aux tous débuts. Mais après ces quinze jours, des témoignages incroyables s’accumulent et il se passe ici ou là dans le monde, oui le monde après les mers, des mouvements discrets, spectaculaires, dont, – surprise ! -, je parlerai bientôt :-).

Recherche sur Google – écran 1
Recherche sur Google – écran 2

Instragram, gram, gram, je dois m’en occuper sérieusement… cette petite chose version papillon sommeille depuis des jours et des jours.

_____

Rigel, mon amour

J’ai reparlé à Jordan sur Facebook aujourd’hui. J’ignore où il habite et qui il est précisément. Je sais juste que c’est joueur d’échec de haut niveau et un pratiquant de Taekwondo assidu, le sport de combat le plus complet avant le MMA, tu vois ?

Bref, Jordan allait vraiment très bien (la preuve est là), mais il a eu un problème. Il est passé dans les mains d’un chiropracteur en formation, ça arrive, il faut bien apprendre par la pratique. Ce qui est moins fréquent : en trente secondes d’une manipulation, ce stagiaire lui a bousillé le nerf du fémur gauche. Résultat : depuis 6 mois, Jordan se tort de douleurs H24-J7 ; il ne peut plus vraiment marcher faute d’impulsion nerveuse dans son muscle fessier gauche, qui devrait en principe lui donner la puissance qu’il faut pour marcher. Alors Jordan enchaîne les rendez-vous médicaux, – médecins, acuponcteurs, kinés -, sans beaucoup de progrès me disait-il. Un nerf bousillé, c’est compliqué. On peut voir le résultat, mais savoir exactement ce qui se passe (mal) et précisément où, c’est presque impossible. Alors le temps que lui laisse son invalidité, Jordan le passe souvent dans la position du fœtus pour encaisser ses douleurs. Qui l’épuisent.

Mais ça, c’était avant La Technique du Papillon.

J’ignore comment il l’a trouvée. On s’est retrouvés à papoter sur Facebook. Il a tout compris, travaillé sérieusement seul dans son coin pendant 10 jours. Et puis l’autre fois, il m’a écrit que pour la première fois depuis des mois, il venait de marcher 4 km à pied en moins d’une heure dans un stade. Juste avant, ses douleurs avaient très vite régressé.

Voilà, c’est ça La Technique du Papillon.

JORDAN (identité masquée),
bientôt rétabli. Son cas sera détaillé ici.

Il existe un gros souci quelque part ; on ne se connaît pas ; on ne se parle pas (j’ai par contrat interdiction d’interactions autrement que par écrits) ; on ne se verra jamais ; on échange juste une information appelée La Technique du Papillon ; celui qui le veut s’en sert, ou non, et puis même de gros soucis de Santé sont anéantis en une dizaine de jours de travail sérieux. Et le tout a consommé quoi finalement ? 5 messengers et 3 minutes à peu près. Le grand, grand progrès quoi.

Franchement, je ne sais pas ce que tu penses… ?

Oui, je trouve aussi qu’à ce rythme on va très vite se rapprocher des portes du Paradis Terrestre. Get In >< Get out, tu fais comme tu veux ma Chérie – tu sais, alors le reste, ça ne regarde plus que toi.

RIGEL, 650 millions de fois le volume de la Terre

Moi, tous les soirs maintenant je m’endors comme un bébé, avec la profondeur du Cosmos qui m’envahit en douceur. Il m’arrive aussi d’imaginer l’Histoire de cette planète et celle des gens qui y sont passées du début à la fin de leurs existences. Vertiges over planants de milliards de visages surgis du néant. Hier matin, j’ai dit à Charles, « j’ai bien réfléchi, vous savez que votre Papillon, on aurait pu le voir, le penser, c’est dingue, il y a au moins 60 siècles ? ». Il m’a répondu, « Tu veux un thé ? », avant d’ajouter, « On devrait déjà boire ce thé sur Vénus ou Rigel à l’heure qu’il est. On a eu un seul empêchement, notre jouissance à patauger tous ensemble dans la merde. Rien d’autre. Ca nous passera. » 

Rhôôooo… Je ne connaissais pas Rigel, et toi ? : c’est super, super splendide… On doit vraiment le refaire ce retard-là !

_____

Il était une fois, Instragram

Instagram a trouvé mignon LaTechniqueDuPapillon tout le temps que la page a dormi pendant dix bons jours avec sa seule abonnée, moi. Et puis il était une fois ce matin du 3 décembre, j’y ai calé deux annonces où tu comprends qu’avec le Papillon, « Tu arrêteras la weed & l’alcool » (si tu veux), ou que « Tu seras plus fort face aux Virus (covid19 !) » (quand tu veux). On peut donc parler d’insights positifs, légaux, qui sont surtout très exacts, tu vois ? Ces propositions étaient même accompagnées de leurs garnitures obligées : des explications claires, incontestables, référencées ; bref d’un bon niveau pédagogique ou scientifique – vois-le par toi-même sur Insta.

Et tu sais quoi, quoi ?

Et oui, petit devin, tu y es déjà : ça a liké trop vite, trop fort… effet Papillon… 12 gentils inconnu(e)s ont aimé dix publications d’affilée d’un bloc, en quelques minutes – il n’était pourtant que 07h45 à Paris. Alors, voilà, sur fond de frénésie frémissante, la somme combinée de weed + alcool + covid 19 placée en deux annonces et deux minutes sur cette plateforme, ça a donné un coup de chaud à ses algorithmes… (et quid de la même chose chez Facebook hier ? Rien. Cool).

À 08h00, un des robots d’Instagram m’a envoyé une première notification, style « en bandeau de bas de page, on rajoute à tes publications une source documentaire Gouvernementale si tu veux bien », afin que les gens d’Instragram soient assurés que le public soit TOUJOURS BIEN informé sur le Covid19. Oui, tu sais, là je te parle du Gouvernement rigoureux, compétent, le même que celui des masques, des tests, toussa, toussa.

Dis comme ça, on se dit, Ah bon ? Pourquoi pas ce bandeau informatif ? Rhôoooo c’est bien !, Le joli principe de précaution au cas où, blablabla, etc. Ok. Ok. Mais toi tu oublies de voir que, bientôt, si tous les matins, des grands journaux quotidiens aux feuilles de choux de quartier, en passant par les écrans de télévision, Wikipédia ou les millions de blogs existants, un préposé du Ministère de la Vérité vient y tamponner ce que dit exactement ce bandeau sans oser le dire, au choix,

• « veuillez vous informer à la seule source fiable de France »,

• « vous lisez une information que l’État n’a jamais validé » et possiblement terroriste tant qu’à faire dans l’air du temps,

…On devrait constater que l’article 11 de la Déclaration des Droit de l’Homme où chacun rêvera en relisant que, « La libre communication des pensées et des opinions est l’un de ses Droits les plus précieux… », pourra ensuite se réveiller vite fait en constatant que l’article 11 en question a été complètement bradée par Instagram chez Vepee.com. Mais là, non, tout semble normal. Comment pourtant une communication pourrait-elle être libre si, sous chaque mot que tu lis, tu vois ce genre de précision placée là comme un pistolet sur la tempe ?

(Rappel: moi, j’aide les gens à aller mieux, pour de vrai, et je ne leur vends rien)

Oui, l’air de rien, quelque chose sonne vraiment affreux aujourd’hui et ne tourne plus rond, en automatique algorithmique pour coronavirus le tout… Des robots informatiques agissent, personne n’est plus aux commandes ou responsable de rien, et tout le monde est injoignable pour se planquer dans le silence de ces actes banals un peu plus que liberticides.

D’ailleurs, dix minutes ensuite la première notification, un deuxième robot aboulé en renfort a poursuivi, style « Euh, on va aussi te restreindre un peu hein, ooh, pas grand-chose, juste le temps d’apprécier la situation, l’éternité ». Whoaa-aah-aaa, j’ai fait. Puis les Bots ont terminé leurs patrouilles en prétendant que c’était pour protéger leur communauté qu’ils bloquaient la page sans trop le dire – restreindre, ça s’appelle. Et de protéger de quoi, précisément ? De ne pas choper le Covid19 ? De ne jamais arrêter la dope et la bibine ? Les deux ? – et le silence bien-pensant en prime ?! Car, dois-je te le dire camarade ?, Instagram ne m’a proposé ni discussion, recours ou vérification précise ; juste un petit bouton pour dire comme le gars de la photo plus haut, « je ne suis pas contente ». Ai-je pourtant écris chez eux une seule chose inexacte ? Même un peu tendancieuce, stylée sous-entendue potache limite-limite ? NON, RIEN. Tout est 100% clair, exact, expliqué, bien charpenté.

Clique pour mieux voir tes nouveaux amis

Bref, Instagram a senti que LaTechniqueduPapillon allait directement sur du sérieux bien réel, alors que le frivole sans effet c’est plus cool, tu comprends ? D’où l’affolement chez eux d’un inconscient payé bon marché pour avoir très vite peur sans rien lire, vérifier, ou réfléchir, mais saisir aussi rapidement d’un clavier foudroyant : pluf, mise sous contrôle. Le pire : ce demi-robot a été fier de son boulot.

Qu’en penser ? Rien. Tu vois, j’aurais pu la jouer Renard des surfaces sur cette plateforme, montée en puissance tout doux, ni ni, ni connue, et je sais faire, t’as pas idée ma chérie. C’est vrai que Weed + Alcool + Covid 19, ça tapait sec. Mais démarrer le jeu à la Canadienne, une cognée de hache directement coeur de tronc au levé du jour c’était mieux. Pas tellement parce que ma nuit si enjouée m’avait toute attisée – oh mon dieu, pas du tout. Je distingue privé-pro partout en temps réel. C’est juste que tu ne fais pas de Révolution sans Révolution, dixit Robespierre, expert en la matière. Voilà. Alors ce qu’il me reste à terminer, c’est prendre le temps de papillonner les Instagramers. Élever leur niveau de Conscience, par paliers supportables sans embolie. Comme Facebook, il y a dix jours. Et sans les acheter avec de l’argent publicitaire, car l’argent ne change rien au fond des situations, ça les corrompt c’est tout. Tu vois, la prise de Conscience d’un truc anormal, ça marche un peu comme une pile électrique… oui ma chérie, pareil : il faut une différence de potentiel, du et du + pour que le flux circule bien, ou mieux. Bon là, le pôle négatif étant branché direct au cœur, je vais maintenant bouloter le boulot en raccordant le pôle positif en tête – peut-être même entre les deux yeux, que ça le fasse direct.

En définitive, on va démarrer sur une base saine, claire, bien ratiboisée-éclaircie dès le départ… et puisqu’on est tous plongés dans l’inconscience du Meilleur des Mondes qui n’ose pas se dire (mais demande donc aux Gilets Jaunes, eux, ils peuvent te dire que ça existe pour de vrai…), est-ce que, moi, je pouvais agir autrement ? – Oh non camarade, non, non, non, si tu veux voir l’Age d’Or qui vient, – je te le promets tu le verras de ton vivant -, il faut mettre de la lumière partout.

Et ne plus faire semblant et avoir peur, non, jamais plus. En face, tu vois, il n’y a personne en fait : entends-moi bien, il n’y a personne en vrai : juste des robots idiots bons pour la casse et des demi-portions malheureusement auto-asservies aux machines : personne. Quand est-ce que, toi aussi, tu en tires les conséquences ?

_____

J’ai mis ça sur Facebook…

Le 17 novembre 2020 midi sur le compte BulletPoint. Et ça a produit un Effet Papillon

LANCEMENT DE WWW.LATECHNIQUEDUPAPILLON.COM – Clique sur l’image

800 amis Facebook en 8 heures, sans rien d’autre que ce visuel. Le compteur Facebook se bloque à 5000 amis et ça peut prendre des années. Hier, il s’est passé un truc. Des personnes venues de partout, de toutes sortes : j’adore, on s’est mélangé ! Et les algorithmes de Facebook n’ont rien vu venir : ils ont publié cette image en calculant : ok, c’est mignon, exotique, ça fera un peu de spectacle. Mais bang-bang, 800 amis en 8 heures : des gens qui ont tout compris en une seule image… Ensuite ? Des téléchargements par milliers de LaTechniqueDuPapillon.com. Faire du bien aux gens pour de vrai + c’est gratuit + ça marche, forcément ça se regarde, normal.

L’anormal : Facebook s’est réveillé ce matin. Le tsunami d’hier, ça n’arrive presque jamais. À moins d’être une star ou un personnage public déboulé sur la plateforme pour dire les bêtises autorisées. Du coup, leurs algorithmes se sont mis en alerte, et ils m’ont mise… sous contrôle. Ils sont dingos : un gars de chez eux se dit maintenant, « c’est possiblement une Révolution ce truc et je ne suis pas payé pour ça, vaaarning déclenchement procédures » : il a limité la diffusion de l’image. Cet après-midi, j’ai dit à Charles, « On fait quoi là ? J’appelle et je leur explique ? ». Il m’a répondu, « Laisse-leur essayer le Papillon. Tout est en ligne. Le reste c’est des mots, non ? ». Whoaaaaaaa, whoaa, whoaaa. Ca c’est révolutionnaire aussi. On ne discute plus. Du réel. Soit ça marche, soit ça marche pas. Et ça marche, en 3 minutes.

Hier soir, on n’était plus loin de 1000. Mais chez FaceBook, un gars troublé de la tête a pourtant cherché à contrôler un papillon….C’est fou, non ? Lui, je vais le trouver. Il viendra avec moi au Quebec cet été, on ira dans une prairie pleine de papillons près de Montréal, une immense épuisette à la main, et il comprendra, oh oui, il comprendra… on rira, on deviendra amis aussi.

_____

J’ai mis ça sur FaceBook, bis

Hier, un gars bonhomme m’a abordée dans un bar clando. Dragouille. J’avais 10 ou 11 ans la dernière fois qu’un mec m’a abordée pour autre chose que dragouiller – c’est comme ça que tu comprends aussi pourquoi on est sur Terre à 8 milliards avec un sérieux problème de courbes. Bref, après 30 secondes et des risettes, j’ai dit au gars que, moi, j’aidais les gens. Il m’a rétorqué, « moi, je fais des tonnes de pognon ». Dans l’immobilier – on est à Paris, hein, à 10-15KE le m2 plein placé. Hum… un esprit fin et brutal ce Jean-Luc, sympa. Il a enchaîné, « Ok, et tu fais comment toi pour aider les gens ? ça m’arrive aussi tu sais, mais en amateur. Je ne suis pas diplômé ». On a papoté trois heures et il avait une idée ce Jean-Luc L. Une bombe logique, Mercenaire de rien. J’en ai acquis les droits d’usage en payant l’addition, avant d’aller danser un peu pour fêter tout ça. Et ça donne ça finalement : le message pique un peu mais en faisant un bien fou à mon avis. – Clique, tu cligneras moins – :

À Jean-Luc L. donc. La France est remplie de papillons passionnants à tous les étages, sans distinction d’origine, de race, de religion, de genre, de milieu social, et même de taille de compte en banque – Révolution, camarade !, mon cœur se souviendra longtemps encore de tes frissons pas chers.

_____

Instagram La Technique du Papillon

On line : https://www.instagram.com/latechniquedupapillon/. Un gros boulot, loin d’être fini ou parfait. L’idée simple, il y a déjà trop de taf et on va se concentrer, c’est présenter La Technique plus visuellement, en focalisant sur les résultats, esprit « tu fais ton marché ». Je mettrai bientôt un warning sur les détails d’explications utiles, au cas où.

En attendant, je me pause 36 heures. Avec ce son en boucle à tout débrancher et surtout, – hum, j’y cours il est 19 heures -, un très profond massage thaïlandais chez Soi-même 75014 Paris, réalisé en mode sous-marin vu le contexte virus, comme tous les Jeudi soir ou presque.

_____

J’avais une amie

J’avais une amie. Zoé Sagan

Zoé Sagan official

On devait lancer ensemble www.latechniquedupapillon.com. Elle avait trouvé ça tellement, tellement bien. Elle avait même essayé avant tout le monde, en plus : Zoé est sérieuse quand elle organise les choses.

Pourtant elle n’a pas pu. On s’est embrouillées trois jours avant. Pluf pluf disparue. Je n’ai pas trop bien compris pourquoi. Je n’ai pas envie de le dire surtout. Je l’ai assez connue pour en dire un mot du genre extrêmement juste, tu comprends ? Ca ne se fait pas de se confier sur les gens qu’on a connus. Même pour un billet vite fait. Sauf si on est obligée-obligée, là, ce n’est plus pareil. N’insistez pas les journalistes. Moi, tu vois, j’ai des crocs à la Québéquoise, sauvages. Mais comme une ourse : si tu es gentil pour de vrai, je suis gentille pour de vrai ; on dit ce qu’on fait, on fait ce qu’on dit, 0 blabla, on se respecte et on peut même être en désaccord – jusqu’à s’ignorer.

Alors je ne veux pas trop savoir pourquoi Zoé a reculé. Les urgences ? Le travail ? Le stress… ? … peut-être que Latechniquedupapillon.com après avoir essayé, c’était en fait bien trop révolutionnaire ?

Zoé si tu m’entends... Tu sais, quand on ne peut pas, pas du tout, ça peut se comprendre. Tout peut se comprendre… Il faut juste le temps d’une discussion yeux dans les yeux, tu vois ? Replier, papillon, papillon, proprement les choses.

Aller, le vent est levé, Bon Voyage Zoé…. On te comprendra, sois sans crainte.

_____

Five miles out

ON EST REVENU !
На этот раз встречайся в WALL-STREET, товарищ!

5 novembre. J’ai 240 heures pour comprendre La Technique du Papillon et en tout bout de piste, décollage direction the world wild web. Charles m’a demandé si j’étais sure de vouloir aligner l’expérience de la V#1 et de la V#2 sans pause entre les deux. Leurs modes d’emplois en plus. Les commentaires de leurs explications par-dessus le marché. J’ai fixé son regard ; ok, tout pesé, on était déjà à plus d’une tonne là. 240 heures j’ai dit, hum ? Mais comment faire vu le délai ? Il fallait que je sache de quoi j’allais vraiment causer au nom de BulletPoint.  « Alors, cette V#2 en détails, c’est… ? », ai-je questionné. Flip, flap, flip, flap, il m’a fait le papillon direct ! Mais ça, ça ne se fait pas en entretien d’embauche !! « Et… et on va où avec ça Monsieur… ? » – «…Un gars m’a dit le Cosmos. Je crois qu’il pensait : un nouveau monde ». Fin de la discussion.

Whoaaa. Du coup, moi, Ambassadrice, c’est bien trouvé. Je vais interfacer. Hum, interface j’aime bien. Je sais faire, mon papa Diplomate m’a bien montré ce que c’est. Alors les Indiens de tous les pays, ils sont toujours partout mes copains. Et bon, avouons-le : l’expérience du papillon V#1, j’ai adoré. C’est trop simple. Les BulletPoint m’ont montré le truc sans prévenir et j’ai appris cette fois-là, en une seule fois. Depuis je sais faire solo. J’en suis devenue fan absolue. Tu vois, depuis des années, j’avais des contractures sur les omoplates. Y’a plus. Rien. Fini. Le matin aussi, entre le moment où j’ouvre les yeux et celui où je peux faire un truc, il s’écoule quinze à vingt secondes. Mon portable est toujours en retard d’allumage sur mon corps maintenant, c’est dingue. Je ne grignote plus. Je vais si bien que j’en ai profité pour refumer un peu mes poumons, c’est fouuu.

Pour le papillon V#2, ça a été autre chose. C’est l’ostéopathe de l’équipe qui m’a opérée, quatre jours après l’expérience de la V#1. Ils m’ont monté un plan meeting pour s’assurer que j’étais toute bien. Pas un check-up, juste, « T’es vraiment ok pour aller au fond du terrier Alice ? » – cette merveille, je ne trouve que des français pour me la faire. Bref, ça s’est produit le lendemain. À 19h45. Au cas où il aurait fallu que je fasse un pack apéro-diner direct assoupie sous ma couette avant 20 heures.

Et la vache, tu sais quoi ? Non, tu ne sais pas, sois attentif :

Il ne s’est rien passé. Presque rien…. C’est moi qui a bougé un petit moment avec application, j’avais bien révisé la Technique et j’ai les hanches assez mobiles. Ils m’avaient raconté la veille ce papillonnage jamais-vu pour que je sois prête. Le lendemain pourtant, je n’avais même pas fini leur danse du bonheur que l’ostéopathe m’a fait un nano geste, style je te tape le code Admin du clavier de ta vie. Tu vois ? Un effleurement, un passement passé de papillon. Six secondes ensuite, j’ai ressenti une énorme vague de chaleur pulsée embraser mon corps alors que dans ma tête surgissait la pub Air France, Faire du ciel le plus bel endroit de la Terre. Et j’y suis allée direct ! Whoaaaaaaa, whoaa, j’ai topé ma photo Facebook en décollant, en même temps que je cherchais des yeux où ils avaient pu mettre les archanges, les anges, les séraphins, les chérubins aussi, et de leur lâcher,

UN NOUVEAU MONDE

« Mais où, où vous avez trouvé tsssçaaaaaa…. ». Ils ont éclaté de rire tous les trois, c’était comme un cœur quand j’ai commencé de surfer vers le pallier au-dessus, le Paradis sur Terre.

C’est confirmé : en France en Mai 2020, un Monde dans le Monde a été découvert. Un nouvel univers. Discrétos, l’air de rien. En dehors des Labos de R&D noyés de milliards de dollars. Toute émotionnée encore, j’ai dit ensuite à Charles qu’on pourrait appeler ça le Point P ? Il m’a dit que ça existait déjà, et qu’on y bricolait complet.

– Nous, non : Révolution !

_____

Fin de partie en Zone Zombie

WELLCOME TO THE MACHINE

Je vis avec Marc depuis trois ans. Il est affreusement intelligent. Et je le quitte mardi, avant la fin de ce mardi-là. On se connait depuis nos jeux d’enfants à Montevideo. Tu vois, on a eu l’éternité pour se calculer. De son côté, le calcul, il l’avait organisé aussi très littéralement : à 26 ans, il y a quatre ans, il s’est transformé en architecte décisionnel à fond. La classe informatique, me disait-il. Ouais… notre clash, c’est surtout, – devinette ! -, sa Grosse Boite Yankee en trois lettres bleue et plein d’ordinateurs dedans.

C’est elle qui a commencé d’en faire un demi-robot. Ca s’est poursuivi par ses costards cravates signés Boss, les ex-couturiers des Nazis de l’époque nazie. Quelques mois après, il me disait des trucs plus étranges, style « je sais tout de toi, Malice ». Bizarre, non ? Je ne dis pas ces choses-là. Tout ? Sur tout ? Moi, je serais terrifiée d’avoir seulement cette idée en tête. Une nuit j’ai songé que Marco pouvait bien finir avec un Prix Nobel pour un bidule obscur, dangereux aussi. De la reconnaissance faciale au travers des murs par thermographie ultra-haute définition, la RFT-UHD. Ca n’existe pas encore, mais si rien ne change chez lui, il va l’inventer cette horreur, c’est presque garanti pour 2030. En attendant, il ne parle plus que d’écologie, d’anthropocène et de décarbonner la planète, en mangeant du matin au soir des cochonneries sans goût détrempées de Coca light.

DEMAIN NE MEURT JAMAIS

Irréel.

– « Avec du code informatique, toi tu décarbones la Terre ? », je lui ai demandé une fois. Hum. Hum. Il s’est tû, je ne devais plus être au niveau de l’architecte décisionnel. Marc commence déjà à ne plus rien ressentir sur rien. Métro, boulot, dodo, H24-J7, va bientôt terminer le boulot de l’achever. Je ne veux plus vivre ça après Mardi. Dans dix ans, on sera encore plein de CO2 que lui, il sera déjà tout carbonisé. Son visage est presque couleur cendre, il n’a plus un moment pour rien et c’était quand la fois dernière qu’on s’est posés ensemble en silence ? Je sais aussi qu’il reluque une collègue robot, une fille blondifiée Ères. Lui, il ignore ce à quoi il pense en vrai, à se cogner ce frigo – mais moi je l’ai compris. Je ne suis pourtant pas archi décisionnelle dans ce dossier. Whoaaa Marco, Marco, où t’as été te fourrer ? Tes ailes qui étaient si belles sont presque toutes brûlées à moins de 30 ans. Et c’est toi encore qui a ricané quand je t’ai parlé de ce truc, La Technique du Papillon ? Ca m’a énervée, t’avais même pas essayé.

D’un coup, Marc a eu peur de vivre. Et il a préféré s’enfoncer en Zone Zombie. Moi, jamais la ZZ. Plus jamais. Le Papillon vole, il vole, et s’envole ! Marc, comment te dire… c’est toi qui m’a quittée en fait, fais-moi signe si tu reviens : Montevideo, mais pourquoi tu n’en n’as plus voulu pour l’éternité ? C’était notre or.

%d blogueurs aiment cette page :